LES MEMBRES

Mobile: ...
Mail: info@go2mada.com

Le Tourisme Durable

Un engagement véritable de GoTo Madagascar


De nombreuses questions se posent actuellement concernant le développement touristique de la destination. Comment assurer la pérennité des projets et des investissements touristiques d’une part, et en parallèle, comment s’assurer que ce secteur hautement pourvoyeur de devises constitue réellement un facteur de développement pour les populations concernées ?

Depuis plusieurs années, le groupement a affiché clairement ses motivations pour la promotion du tourisme durable à Madagascar. Cette dynamique s’est concrétisée ces dernières années par différentes actions de formation, et de communication, et plus récemment par le tournage d’une série exceptionnelle de 10 reportages 26 minutes chacun, entièrement consacrée au thème et à la problématique du tourisme durable, grâce au soutien de la coopération allemande GTZ – KFW Plus de 70 interviews ont été réalisées par la société MAD’ACTIVITE production, sous la supervision de GO TO Madagascar. La société de production a assuré l’ensemble des tournages, entre l’Afrique du Sud et la Grande Ile, de cette Série d’émissions d’une grande richesse qui constitue une mine d’idées et de ressources pour les acteurs et les planificateurs du tourisme malgache.


Pour répondre à l’objectif d’informer les prestataires de services touristiques malgaches des réalités et des actions à mener afin d’œuvrer dans le cadre d’un tourisme durable, cette série d’émissions sera encodée sur 3 DVD pour distribution gratuite aux opérateurs par l’intermédiaire des Offices régionaux du Tourisme, Chambres de Commerce, Groupements professionnels… Il est également prévu la diffusion sur une ou des chaînes locales de cette série d’émissions afin de sensibiliser également le grand public aux réalités du tourisme durable


Il n’est plus l’heure de donner des leçons !

Devant la créativité et l’itérer des initiatives qui naissent de part et d’autre pour que le tourisme contribue réellement et durablement au développement des communautés, il est urgent de passer à un stade de réalisations concrètes à Madagascar. Certes, plusieurs programmes d’écotourisme et de tourisme durable existent ou sont en projet à Madagascar.


On peut ainsi citer « Le Tsara Camp » dans l’Andringitra, dont la gestion est totalement confiée à des villageois de la vallée du Tsaranoro ou de vallées voisines. Dans un autre genre, l’association CETAMADA à Sainte Marie œuvre afin de développer un véritable écotourisme baleinier respectueux des cétacés. A Fianarantsoa, le Programme de Sauvegarde de la Vieille Ville a su conjuguer la réhabilitation d’un patrimoine architectural et l’implantation d’activités touristiques (snack, chambres d’hôte, association de guides).


Plus récemment, le Saha Forest Camp s’est implanté dans la commune d’Anjozorobe sur la base d’un mécanisme financier durable innovant : la structure( terrain et bâti) appartiennent à l’association communautaire, un mandat de gestion est confié à professionnel hôtelier privé, avec reversement de pourcentages sur le chiffre d’affaires affectés au développement communautaire et aux activités de conservation de l’Aire Protégée.


Cependant, les impacts attendus sont encore longs à se faire sentir, et de nombreux efforts doivent être fournis pour que le secteur tourisme devienne un véritable outil d’aide à la réduction de la pauvreté et à la gestion durable des ressources naturelles.


Au delà de la pertinence des initiatives, rien ne pourra réellement s’inscrire dans une durabilité réelle sans un engagement et un accompagnement de l’état et des collectivités locales, notamment pour les actions à caractère social, d’éducation, d’aménagement du territoire ou d’assainissement. La logique du partenariat public-privé reste donc au cœur des approches de durabilité. L’Afrique du Sud : proximité et innovation d’un partenariat régional pour le tourisme durable



 

 

Le rapprochement engagé ces dernières années avec l’Afrique du Sud a permis de découvrir de nombreuses initiatives en matière de tourisme durable, et de faire germer les idées. Parmi les orientations retenues, une collaboration active avec l’organisation promotrice du label Fair Trade in tourism South Africa (FTTSA) est envisagée. Fair Trade in Tourism encourage et publie les exemples de bonnes pratiques engagées par des prestataires d’Afrique du Sud en matière de tourisme équitable et responsable Cette action est principalement menée grâce au label FTTSA ? symbole indépendant d’équité au sein de l’industrie touristique. Ce label est attribué aux prestataires de tourisme qui respectent strictement les critères suivants

Salaires équitables et conditions de travail raisonnables, opérations équitables, collecte et redistribution des bénéfices: la pratique de commerce équitable, le respect des droits de l’homme, des cultures et de l’environnement, et enfin la création d’un bureau de certification Fair Trade.

 

GoTo Madagascar ambitionne donc d’appuyer la création un bureau de certification Fair Trade Tourism à Madagascar. Un protocole d’accord est ainsi en préparation afin de :

* Permettre un transfert de compétences entre FTTSA et les membres de Go To Madagascar et faciliter la collaboration entre les opérateurs malgaches et sud-africains.

* Produire des supports de formation exploitables pour les deux parties

* Favoriser le développement de la certification« Fair Trade Tourism » à Madagascar, selon le modèle et le cahier des charges de FTTSA et en lien avec label existant.

 

Définition du tourisme durable

 

L’expression tourisme durable décrit généralement toutes les formes de tourisme alternatif qui respectent, préservent et mettent durablement en valeur les ressources patrimoniales (naturelles, Culturelles et sociales) d’un territoire à l’attention des touristes accueillis, de manière générer.

 

L’écotourisme n’en est qu’une des formes, plus centrée sur la découverte des écosystèmes, agro systèmes ou aspects ethnoculturels de la biodiversité, incluant un tourisme de proximité qui cherche à réduire son empreinte écologique.

 

L’OMT le définit comme suit :

Le « Développement touristique durable satisfait les besoins actuels des touristes et des régions d’accueil tout en protégeant et en améliorant les perspectives pour l’avenir. Il est vu comme menant à la gestion de toutes les ressources de telle que les besoins économiques, sociaux et esthétiques puissent être satisfaits tout en maintenant l’intégrité culturelle, les processus écologiques essentiels, la diversité biologique, et les systèmes vivants. » (OMT);

 

Le tourisme durable s’inscrit donc dans une dynamique qui articule des modes de déplacements, de production et de consommation éco-responsables, tout en associant étroitement les populations qui vivent, travaillent ou séjournent dans l’espace concerné au projet de développement touristique et aux retombées socioéconomiques, équitablement répartis.

 

Ce développement suppose un aménagement et une gestion intégrée des ressources, une maitrise des flux (d’énergie, de biens et personnes) et qui implique donc la participation étroite des acteurs locaux, et une écoresponsabilité des touristes, afin de concilier la mise en œuvre du tourisme avec les besoins et capacités d’accueil du territoire.

 

admin